Chantal Machabée: une pionnière

Mercredi soir, avait lieu le lancement de la biographie de Chantal Machabée, journaliste sportive à RDS, ouvrage écrit par le journaliste sportif de La Presse +, Guillaume Lefrançois. Dans le cadre de cette chronique, je tiens à rendre hommage à cette femme exceptionnelle. 

livre chantal machabee
Biographie de Chantal Machabée. Crédits photo: Éditions Hurtubise.

Il y a plus de 30 ans, une femme dans le monde du journalisme sportif, c’était rare. Or, il y en a une qui a su s’intégrer dans ce monde de machos, à un jeune âge, et elle y est pour longtemps. Le 1e septembre 1989, Chantal Machabée, 24 ans à l’époque, a ouvert le premier bulletin de nouvelles de l’histoire de RDS. Elle est devenue alors la première femme à animer une telle émission, rien de moins. Puis, elle a continué à prendre du galon dans ce métier et elle est maintenant sur le beat des Canadiens de Montréal.

Depuis que j’ai sept ans, je rêve de devenir journaliste sportif, un objectif que je n’abandonnerai jamais. Ce rêve m’est venu dans la tête, uniquement dès la première fois que j’ai écouté Sports 30 à 18h, à RDS, alors que Chantal Machabée était à l’animation. C’est à partir de ce moment-là que je me suis dit: « Mon idole, c’est Chantal Machabée et un jour, je vais travailler avec elle à RDS. »

Selon moi, le journalisme sportif, c’est plus que d’analyser un jeu ou d’interviewer un athlète: c’est une passion inconditionnelle qui ne quitte point et qui ne quittera jamais, surtout pour un amateur de sports comme moi. Ainsi, le sport, c’est le dépassement de soi et la fierté de représenter une équipe. Chantal Machabée est un exemple parfait de ce qu’est une journaliste sportive: elle est passionnée par le sport et elle est fière de travailler à RDS.

À mon avis, Chantal Machabée est plus qu’une journaliste sportive. Elle est une pionnière  dans le monde médiatique des sports. Elle a ouvert les portes aux jeunes filles, elle aura fait en sorte qu’elles puissent rêver à ce métier, et c’est grâce à elle qu’il y a de plus en plus de journalistes sportives. Malgré les nombreuses insultes reçues concernant son habillement, sa mise en plis, etc, malgré les menaces de mort reçues au cours de sa carrière, elle n’a jamais abandonné et elle a plus de 30 ans d’expérience. Son histoire est incroyable et est une véritable source d’inspiration autant pour les filles que pour les gars, qui rêvent de devenir journaliste sportif.  Elle mérite sa place au Temple de la renommée du hockey en tant que journaliste.

Aujourd’hui, il y a plusieurs femmes qui sont journalistes sportives, comme Élizabeth Rancourt à TVA Sports, Justine St-Martin à RDS, Diane Sauvé à Radio-Canada, etc. Elles se font de plus en plus nombreuses, mais il y a encore un certain désavantage numérique, comme le titre de sa biographie le mentionne bien.

Sur cette dernière ligne, je tiens à féliciter Chantal Machabée pour sa carrière extraordinaire ainsi que pour son excellent travail de journaliste sportive et je tiens à la remercier pour avoir influencé mon choix de carrière à un si jeune âge.

 

Crédits photo: Facebook de Chantal Machabee.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.