La LNH doit se regarder dans le miroir

Récemment, TSN a présenté un reportage choquant intitulé Finding Murph sur le triste sort de Joe Murphy. Si vous n’aviez pas vu ce reportage, c’est à regarder. Murphy a été repêché au premier rang au total en 1986 par les Red Wings de Detroit et a remporté la coupe Stanley en 1990 avec les Oilers d’Edmonton. 

Joe Murphy a eu une belle carrière dans la Ligue nationale de hockey avec 528 points en 779 matchs. Celui-ci a même affirmé dans le documentaire qu’il avait gagné entre 15 et 20 millions de dollars en carrière, il était bien muni. Or, il a subi une commotion cérébrale et les problèmes sont arrivés: l’alcool,  la dépression, etc. Aujourd’hui, il est itinérant à Kenora, en Ontario, il n’a aucun contact avec sa famille.

Depuis 2013, un nombre important d’anciens joueurs du circuit Bettman ayant subi une ou plusieurs commotions cérébrales poursuivent la LNH jugeant qu’elle n’a pas fait assez pour les protéger contre celles-ci, et depuis 2010, plusieurs anciens joueurs ont perdu la vie. Ce fut notamment le cas de Bob Probert (5 juillet 2010), Derek Boogard (13 mai 2011), Rick Ripien (15 août 2015), Wade Belak (31 août 2015) et Steve Montador (15 février 2015). Ces joueurs-là ont subi plusieurs commotions cérébrales, ont eu des dépressions, etc.  et les dirigeants de la Ligue nationale de hockey ne les ont pas aidés.

Tous ces faits nous mènent à réfléchir, voire à se remettre en question, et à se demander si la LNH en fait assez pour la sécurité de ses joueurs. Les joueurs de hockey ne sont pas juste des joueurs de hockey, ce sont des êtres humains, comme nous tous le sommes. Selon moi, les dirigeants de la Ligue nationale de hockey doivent penser au-delà de leurs revenus, ils doivent penser à la sécurité de leurs hommes. Une carrière dans la grande ligue dure en moyenne cinq ans, ce n’est pas beaucoup. Que se passe-t-il après ces cinq ans? Les joueurs vivent leur vie quotidienne avec leur conjointes et leurs enfants. Aucun être humain ne mérite un tel sort.

L’histoire de Joe Murphy est triste et c’est là qu’on réalise que l’argent et le luxe ne mènent pas toujours vers un beau chemin. La Ligue nationale de hockey et l’Association des joueurs se doivent de traiter leurs joueurs avec respect, peu importe qu’ils soient actuels ou anciens.

 

Crédit photo: Danslescoulisses.ca

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.